samedi 15 octobre 2011

Materner à Istanbul

Pour celles qui pratiquent, le maternage en France est parfois l'objet de questions, de reflexions, voire parfois (rares heureusement) de remarques desobligeantes.
Ici, en Turquie, même dans cette mégalopole qu'est Istanbul, tout cela coule beaucoup plus de source.

Les enfants sont accueillis partout, sans que cela choque. Par exemple, nombre de restaurants ou autres abritent une aire de jeux pour les plus petits. Pas la peine donc de se priver d'un des sports favoris des stambouliotes à cause des enfants, à savoir, aller s'installer dans l'un des innombrables cafes et restaurants avec vue panoramique sur le Bosphore. C'est bien agréable de pouvoir contempler ce paysage incroyable.
Plus que ça, les stambouliotes n'ont pas l'air de considérer que vos enfants sont votre affaire et que vous n'avez qu'à vous débrouiller pour qu'ils ne dérangent personne. Il y a toujours quelqu'un prêt à aider, à donner la main au petit pendant que vous portez le bébé, à faire traverser les enfants, à laisser une place dans le bus ou le métro, à vous appeler un taxi, à jouer avec un enfant pour le faire patienter...

Quant au maternage proprement dit, ces "pratiques" qui parfois étonnent, ici elles semblent couler de source. Quelle n'a pas été ma surprise quand un des déménageurs a porté mon loulou de 3 ans de façon haptonomique (mains sous les fesses et le ventre, tourné face au monde, et pas en le soulevant sous les bras et le tournant face à lui comme nous le faisons). Et cette manière de porter, qui ne m'est pas encore devenue instinctive, semble naturelle et spontanée chez quasi tout le monde.
Les tout petits bébés, d'ailleurs, sont quasi toujours portés, il n'est pas fréquent de voir un nourrisson dans un landau...

Et pour l'allaitement, c'est presque le monde à l'envers. J'ai discuté avec une jeune femme turque maman de 2 enfants dont un de 16 mois, et qui m'expliquait que sa belle-mère n'arrêtait pas de lui faire des reproches car elle a dêjà sevré son petit dernier. Même si faire des reproches n'est jamais une bonne chose, cette histoire m'a fait sourire! La norme, ce qui est "bien vu" pour la santé de l'enfant, c'est d'allaiter 2 ans. Et c'est extra, je ne reçois aucun regard réprobateur quand j'allaite ma poulette de 8 mois, même en public!

Bref, la vision turque de l'enfance se rapproche beaucoup plus de la mienne que la vision classique de l'enfance en France!


Pour finir, un détail matériel, il est facile ici de trouver des chaussures souples pour les enfants, j'en ai trouvé dans les 2 seuls magasins que j'ai visité. Pour les stambouliotes, voilà où j'en ai vu: j'en ai trouvé d'une marque locale, pas chères et de bonne qualité, dans le magasin de chaussures du centre commercial Demirören à Istiklal (il faut fouiller un peu!), et il y a des pediped, des bobux et autres dans le magasin "Jujube" à Istinye Park.

1 commentaire:

  1. be dis donc c'est bien la turquie !!! ;-)
    soso2611

    RépondreSupprimer